lees road tour instagram.jpg

L'EP Lees Road est disponible sur toutes les plateformes de téléchargement

 LEes Road Tour

 

04/11 : McDais (Le Havre)

02/12 : Candy Shop (Paris) / Lees road release party

08/12 : Midland (Lille)

09/12 : Emporium Galorium (Rouen)

26/01 : BUS PALLADIUM (PARIS)

01/02 : Délirium (Orléans)

09/02 : Quai Son (Nancy)

17/02 : Bar à Mines (Tours)

09/03 : Le Fiacre (bordeaux)

10/03 : L'ENTR'ACT (NIORT)

17/03 : L'orange bleue (Eaubonne)

27/03 : Auditorium Jules Verne (PUTEAUX)

14/04 : LA TAVERN (NEVERS)

21/04 : SALLE JACQUES BREL (GONESSE)

27/04 : la terasse (Bourges - printemps de bourges off)

11/05 : La cave (argenteuil)

23/05 : L'international (Paris)

25/05 : T'es Rock Coco (ANGERS)

26/05 : La luciole (méry sur oise)

19/06 : Finale du concours Firestone au Supersonic (paris)

21/06 : fete de la musique (gonesse)

03/07 : Showroom Gibson (Paris)

25/08 : Rock en Seine (Paris

Instagram Feed

WASTE est un groupe de musique électro-pop.

Le projet se compose de 4 musiciens : Edwin (chant/clavier), Stéphane (basse), Antoine (guitare /
production), et Sami (batterie/beatmaking).
Lorsqu’ Edwin, chanteur, et cofondateur du groupe, choisit le nom de WASTE, il entend imposer un nom
court, sobre et percutant. Ce nom s'offre à lui comme un sujet d'inspiration ; WASTE, signifiant
littéralement « gâcher » en Français, est devenu un sujet d’obsession et a nourri ses écrits et aspirations
poétiques.

21931178_10155797511147241_62783585_o.jpg


Débuts


Edwin, Antoine, Stéphane et Sami sont originaires de la ville de Puteaux, dans les Hauts de Seine (92).
WASTE, c'est avant tout une histoire d'amitié, qui remonte à l’enfance. Edwin et Stéphane se
connaissent depuis toujours et ont rencontré Antoine à l’école primaire, puis Sami au collège.
Edwin a suivi une formation de piano classique, quant à Stéphane, une solide formation de guitariste. A
l'âge de 14 ans, Edwin décide, avec Antoine, d’apprendre la guitare et le chant. Stéphane se tourne alors
vers la basse, et Sami reste fidèle à la batterie. Ils commencent à répéter dans les garages et sous-sols
des maisons familiales en décembre 2010. En quatuor rock classique, ils travaillent différentes covers et
donnent leurs premiers concerts. Mais rapidement, le groupe ressent l’urgence de composer ses propres
chansons, et malgré le départ d’Edwin à Toulouse pendant les années lycées, le groupe reste soudé.
En 2012, le groupe commence à s’entourer professionnellement ; Eric Briand (Dystosound), producteur
et guitariste (signé chez Polydor au début des années 2000) et Sébastien Perron, ingénieur du son, musicien et vidéaste leur font découvrir le travail de production et d'arrangements structurels sur leurs
premières compositions. Ensembles, ils partent en studio, en Normandie pour 10 jours de travail
collectif. C'est à ce moment que Keyvan, claviériste, rejoint le groupe (qu’il quittera l’été 2016).
En Janvier 2013, WASTE sort son premier clip sur Youtube : Sandy. Premier clip, première chanson qui
leur permet d'élargir leur réseau ; ce titre reste à ce jour leur plus gros succès sur internet avec 36 000
vues. Ils entrent alors en relation avec Philippe Russo, Directeur Artistique de Sony Columbia France.
L’équipe de Sony est très enthousiaste à l'écoute de la musique de WASTE. Le 29 juin 2013 le groupe se
produit à la Cigale en finale du tremplin Fallenfest. A l'unanimité et grâce à un jeu de scène puissant,
WASTE remporte le Tremplin. L'été 2013, WASTE enregistre son premier album, "Entertain Me", au
Parachute Studio en Normandie (Percy). L’album est commercialisé en octobre 2014 sans réelle
promotion ou soutien d'une quelconque structure. Le mixage et le mastering de l'album sont réalisés en
octobre 2013 au studio DropIn de QuickSilver à Saint Jean de Luz, par Kenneth Plotquin, Sébastien
Perron et Éric Briand.
L’aventure démarrée avec Sony s’avère peu concluante, pour des raisons étrangères à la ligne artistique
du groupe. En aout 2013, WASTE obtient un premier passage radio sur Le Mouv pour le titre « Sandy ».
Entre septembre 2013 et septembre 2015, le groupe continue de se produire sur la scène parisienne à
raison d'une fois par mois et sort plusieurs clips.

 

Nouvel EP Lees Road

 

En quête d’aventures et d’un renouveau musical, les membres du groupe décident de partir vivre à
Londres l’été 2015. De l’été 2015 à 2016 WASTE donne environ trente concerts dans la capitale anglaise
et sort un clip. A la fin de cette première année, WASTE se sépare de son claviériste.
Traversant un été difficile, Edwin, Antoine, Sami et Stéphane restent soudés. Ils décident de se rassembler autour de la composition, production et écriture. WASTE adopte alors un style plus électro-
pop. Un an sera dédié à la préparation de projets, dont son premier EP : LEES ROAD

 

Lees road c'est la rue où les membres de WASTE ont habité pendant deux ans, en banlieue
de Londres. C'est là qu'ils ont composé, écrit, produit et enregistré leur EP du même nom, dans le studio
qu'ils s'étaient fabriqué. S'exiler, abandonner momentanément une partie de leur vie, et de leurs
proches, pour se consacrer à la création. Ils y ont vécu 2 ans, au rythme de séances d'enregistrement, de
répétition et de concerts, afin de perfectionner, affiner et réinventer leur ligne et projet artistique. Une
expérience initiatique, permettant à Edwin (chanteur) de composer et d’écrire, à Antoine (guitariste,
producteur) de peaufiner chaque détail de production d'arrangement, et à Sami et Stéphane,
respectivement batteur/beatmaker et bassiste, d'animer et laisser leur empreinte sur chaque chanson.
Lees road, c'est cette rue où les musiciens de WASTE ont des souvenirs mémorables, c'est l'histoire de
cette aventure familiale et artistique outre-manche, le fruit d'une énergie électro-pop mélodique et
dansante, l'aboutissement d'un travail sur les mots. Lees road c'est cette rue dont le nom correspond si
bien aux thèmes abordés par le groupe. La prise de conscience que la vie est unique, et l'obsession de ne
pas la gâcher.
Get Up and Dance, Bright Light, Give It Up et Lead Us sont enregistrés à Londres dans le Studio du
groupe, mixés par Jérémi Derruppé au studio 16/18 dans le 11e arrondissement de Paris et masterisés à
Abbey Road Studio par Geoff Pesche à Londres.
En Juillet 2017, les membres de WASTE opèrent leur come-back à Paris où ils installent leur nouveau
studio d’enregistrement (https://www.studioleesroad.fr). L’EP LEES ROAD est à paraître début décembre. Il sera suivi de beaucoup de
concerts à Paris et ailleurs (Lille, Le Havre, Bordeaux,...). Pour ce projet les membres du
groupe s’affichent avec des masques géométriques, représentant divers animaux. Ils symbolisent un
thème récurrent de WASTE : une nature normée, une vie formatée.


Influences musicales :
Radiohead: In Rainbows (Nigel Godrich), Daft Punk: Discovery, Gorillaz: Demon Days (Danger Mouse),
Red hot chili peppers : Blood sugar sex magic (Rick Rubin), Dr Dre: Compton.

 

 

 

 

 

© Artworks by Charles Dubois